Nous voulons

* renforcer la démocratie en introduisant la motion populaire communale*

La motion populaire (une demande d’étude faite par la population au gouvernement qui sera traitée dans l’ordre du jour à égalité avec une proposition similaire parlementaire) est déjà en vigueur au niveau cantonal. Il nous semble utile de l’instaurer au niveau communal d’une part pour renforcer la participation de la population à la vie des autorités et d’autre part comme un outil permettant de préserver un rapport de proximité entre la collectivité et ses habitant-e-s, notamment dans la perspective du Nouveau Neuchâtel

* une extension de la zone piétonne et un soutien à l’emploi et aux commerces de proximité

Notre zone piétonne est un atout et un gage de qualité de vie pour tous les habitant-e-s. non seulement elle met en valeur la beauté de façades historiques de notre cité millénaire, mais encore elle constitue un pôle économique important par ses nombreux commerces de proximité. Pour assurer son dynamisme, la zone piétonne doit rester vivante et s’étendre à la rue du Concert, créant de fait une nouvelle place.

La rue du Seyon, quant à elle, doit devenir pleinement piétonne et se libérer du passage des bus. De son attractivité dépend également la survie de nombre d’artisans et de commerçants assurant une production locale et originale qui ajoute aux charmes des terrasses et places du centre-ville. Le maintien et le développement de l’emploi et des places d’apprentissage sont des priorités essentielles pour nous.

* mettre en place des points d’accès Wi-Fi gratuits dans chaque quartier

Après une première expérience concluante à la Place des Halles – suite à une motion socialiste – notre ville doit poursuivre l’installation de bornes d’accès Internet sans fil (Wi-Fi) gratuites. Car si notre ville est millénaire, elle n’en est pas moins à la pointe du progrès dans plusieurs domaines (microtechnique, horlogerie, gestion énergétique). De telles installations en témoigneraient et seraient un atout notamment pour la population estudiantine.

Qui plus est, même si nous vivons sous l’ère de la communication, celle-ci a un prix trop lourd à porter. Monsieur Prix a dénoncé à plus d’une reprise les tarifs trop élevés des fournisseurs d’accès. L’installation de bornes Wi-Fi gratuites permettrait ainsi de substantielles économies à plus d’un ménage et contribuerait à faire pression sur les tarifs des fournisseurs d’accès.